Vous Êtes ici sur un chemin menant à Votre retour à la Maison

Vous Êtes ici sur un chemin menant à Votre retour à la Maison

22- Partie-1 Le chaînon manquant serait-il la réincarnation?


Ce blogue est optimisé pour Modzilla Firefox 3.0
(si des caractères manquent sur Internet Explorer) Veuillez télécharger (cliquez sur)  Firefox...

Le chainon manquant, serait-il la réincarnation?

Ce thème sera, si on peut le dire la synthèse de: D'où venons-nous et où allons nous? Vous allez sans doute par le biais de cet article comprendre et faire bien des liens qui, auparavant étaient difficiles à réaliser dans notre Vie.


Étant donné l'ampleur de cet article, ce dernier vous sera transmis en neuf sections. Parfois vous trouverez qu'il y a trop de descriptions et que je me répète. Je vous le mentionne afin que vous n'en soyez pas surpris. Cela est purement volontaire de ma part et a sa raison d'être.


Mon objectif est double :

1-Vous transmettre si possible du savoir mais de profiter de l'occasion, et c'est ce que je désire avant tout à savoir :

      2-Vous expliquez des processus de fonctionnement qui, une fois qu'ils seront bien assimilés, ils pourront vous êtres très utiles dans votre vie. 


Partie 1 : Nos débuts ici à l'école de la Vie

 

Pour le traitement de ce thème, j'ai toujours trouvé qu'il était plus facile et intéressant de comparer le système de l'éducation avec celui de la réincarnation.

C'est pourquoi, pour mieux cerner le sujet, je me servirai d'exemples tels: d'un enfant qui débute à l'école, d'un étudiant en formation en musique ou en théâtre et de Vous comme, conducteur d'un véhicule automobile.

Amorçons donc notre voyage au sein de la Vie! 


Vous souvenez-vous, c'est-à-dire, avez-vous en mémoire en ce moment même, tout ce que vous avez acquis en savoir, en expériences et en connaissances au cours de toutes ces années là, où vous avez fréquenté l'école?

Non, n'est-ce pas!

Ce qui est important actuellement, ce n'est pas de se rappeler de se de toutes ces années-là mais que ce sont celles-là qui vous ont permises et vous permettent encore aujourd'hui, d'écrire, de lire, d'analyser des situations …., en somme de faire et d'être ce que vous Êtes aujourd'hui.


1- L'enfant débutant à l'école:

Commençons donc par l'exemple d'un enfant, qui existait sur un autre continent et qui venant tout juste d'arriver au sein de votre Ville, se rend pour la toute première fois à l'école.

Que se passe-t-il?

Comme il vient tout juste d'aménager dans votre Ville, il s'y sent un peu perdu et vous le comprenez!

Il n'a donc, aucune connaissance de ce nouveau continent, de cette ville, de ses habitants, de ses mœurs et coutumes, de…, tout est donc nouveau et à acquérir pour lui.

Présentement, si on peut dire, il est donc totalement ignorant de ce qui se passe ici et il est impossible pour lui de le savoir, puisqu'il n'y a jamais vécu. Comme on dit, il ne peut en posséder la Connaissance.

Voilà donc arrivé, son premier jour d'école. Il s'y rend, voit et rencontre un grand nombre de personnes qui lui sont parfaitement  inconnues. Il y a des jeunes comme lui, des plus vieux, des adultes qui eux, semblent être en charge de l'école, ect…

Puis, j'entends un drôle de son émis par une sorte d'objet dont je n'avais pas encore vu. Par la suite, on nous fait signe de rentrer et de nous diriger vers la grande salle tout au bout du couloir et de suivre les consignes qui nous serons données au fur et à mesure de notre avancement.

Tout en me dirigeant vers cette grande salle j'ai vu, de chaque côté du corridor, une série de petits locaux de formes, de couleurs et desquels émanaient des sons et des odeurs différents. Parvenu enfin à cette salle immense on nous y place par petits groupes.

Un des adultes, qui se tenait en avant et sur un plancher situé plus haut que nous, nous souhaita la bienvenue au sein de son école et nous expliqua sommairement comment ça fonctionne puis, il nous demanda de suivre l'adule qui se trouve à l'avant du groupe et lequel serait notre enseignant au cours de l'année scolaire qui allait se déroulée.

Rendu à la porte d'entrée d'un de ces locaux dont j'avais vu tout à l'heure, l'enseignant nous mentionna que, ce local on lui donnait le nom de classe et ce afin de le différencier des autres locaux. Puis dit-il poliment, entrez et choisissez une place parmi celles qui s'y trouvent. Prenez celle qui selon vous, serait la vôtre.

Écoutez la voix de votre Cœur. Vous vous sentirez attirez par votre place car, elle est vôtre. Les yeux tous pétillants il s'empressa d'ajouté, le hasard n'existe pas et cela vous l'assimilerez au cours de votre voyage ici en cette école!

Bon, je suis enfin rendu là, sur le banc, où, mes parents que j'appelle mon Père-Mère, m'avait mentionné que, ce serait là, que j'apprenais à lire et à écrire.

Le  professeur nous a dit s'appelé Jai Dusavoir. Il demanda à tous et chacun de se  présenter. Pendant les présentations, deux m'ont fait des sourires.

Les présentations terminées, Mr. Dusavoir nous demande de diriger notre regard vers l'arrière de la classe. Voyez-vous dit-il, dans cette toute petite bibliothèque, nous-y retrouvons tous les livres contenant le savoir potentiel que vous devez acquérir, ici au cours de cette première année.

Il ajouta, dès que je vous aurez transmis, le contenu de l'un de ces livres que, celui-ci y sera retiré car il nous sera dès lors, plus d'aucune utilité.

Pourquoi?

Parce que tout le savoir qui y était contenu devrait normalement, dit-t-il, être enregistré dans nos mémoires et, ayant acquis normalement toutes ces données, on doit passer au livre suivant. Il ajouta, vous verrez, nous allons passionnément nous amuser.

L'école, vous verrez, c'est comme monter un escalier, une montagne. Plus on monte, plus la vue devient intéressante. Chaque livre que vous aurez assimilé sera comme une marche que vous venez de gravir.

Lorsque je vous aurez transmis tout le savoir contenu dans ces livres nous aurons alors gravi ensemble toutes les marches de l'escalier que constitue le savoir et les connaissances que vous devriez acquérir au cours de l'année dans cette classe au sein de cette école. Parvenu au haut de l'escalier vous vous accordez par vous-mêmes votre propre diplôme de première année.

Eh oui! Puisque pour parvenir à ce second niveau, vous aurez dû par vous-même, acquérir en vous le savoir, en faire l'expérience et par la suite en retirer toute la connaissance. Par le fait même, vous  comprenez que, c'est par vos propres efforts que vous vous  rendez apte, à passer à l'étape suivante dans votre progression, pour y  poursuivre votre apprentissage et ce au sein d'une des autres classes située au second niveau de cette école.

Cette seconde année vous la ferez normalement, après votre retour d'une période de vacances bien méritées et ce en dehors de cette école.

Cette école, où nous sommes présentement dit-il, est bien petite en comparaison avec tout ce qui existe sur cette terre et dans l'univers.   

Juste avant votre retour de vacances, vous examinerez et déciderez, en fonction de vos acquis, dans laquelle des classes de seconde année il vous intéresserait de poursuivre votre progression en acquérant et expérimentant de nouvelles données afin de poursuivre votre cheminement dont le but final, après toutes ces années scolaires, est de parvenir un jour à la  Maîtrise d'un Art qui vous est propre.

Ce que vous sentez présentement être votre passion dans la Vie,
deviendra un jour, lorsque vous serez devenu Maître de votre Art,
Votre passion d'Être.

C'est à partir de cet énoncé que débuta notre formation.

Les jours passèrent. Notre jeune écolier est toujours passionné par tout ce qu'il acquiert et expérimente. Il a mentionné à maintes reprises à ses amis qu'il aime beaucoup venir ici à cette école.

D'une part dit-il, parce que j'apprends enfin à lire et à écrire et que sous peu je pourrai commencer à prendre connaissance de tous ces beaux livres dont j'ai regardé les images et dont je ne connais pas encore, les histoires qui y sont racontées.

D'autre part, ici dans ma classe, je me suis fais deux amis, l'une s'appelle  Ella Lajoie et l'autre Jai Dufun. Je ne sais pourquoi,  j'ai l'impression que ça fait longtemps qu'on se connait. Ah oui, mon nom à moi c'est, Jé Tudie.

Il ajouta, le temps quand on aime ce que l'on fait, a passé si vite que, nous sommes déjà rendu à la fin de cette première année. Tout s'est  tellement bien déroulé que le temps m'a semblé être inexistant.

Je savais maintenant, lire et écrire. Je ne connais pas encore tous les mots, car vous savez, il y en a plein dans le dictionnaire. Toutefois, ce n'est pas grave, je les apprendrai plus tard quand ce sera le temps.

Pour le moment, l'année vient de se terminer j'ai appris, compris et expérimenté beaucoup de choses et il y a tant encore à apprendre et à expérimenter que j'ai réellement hâte à l'année prochaine!

Pour l'instant, c'est le temps des vacances et je retourne chez-moi dans mon pays d'Origine, situé sur l'autre côté de l'Océan.

Avant de partir, il dit à ses amis: Vous savez, lorsqu'on part en voyage, on laisse derrière soi, l'école, son professeur, ses amis et tout ce qui appartient à ce continent, cependant tout ce que j'ai acquis et qui est informe, est dans ma tête et dans mon cœur. En partant en voyage j'amène donc en moi tout ce que j'ai acquis en savoir, en expériences et en connaissances de plus vous mes amis, vous occupez toujours une très grande place dans mon Cœur.

Je vous dis donc, salut mes amis et à l'année prochaine, si cela est possible.

Bonne réflexion!

(À suivre)

-0-0-0-
 

ClaSim,Qébec,Canada  



18/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres