Vous Êtes ici sur un chemin menant à Votre retour à la Maison

Vous Êtes ici sur un chemin menant à Votre retour à la Maison

23- Partie-2 Le chaînon manquant serait-il la réincarnation?


Le chaînon manquant serait-il la réincarnation?

(La suite)

Partie 2 : Jé Tudie en vacances et de retour à l'école.

Jé Tudie, de retour chez-lui ce fût la Fête des retrouvailles.

Il y a revu beaucoup de ses anciens amis et ensemble, ils ont passé une été des plus fascinantes et ce à tous les points de vue.

La période de vacances tirant à sa fin, celui que l'on connait sous le nom de Jé Tudie se prépare en vue de son retour ici de ce côté de l'océan afin d'y poursuivre ses études.

Avait-il réussi sa première année scolaire? Lui, qui en était Juge et partie savait que oui car il avait gravi  toutes les marches menant au seuil du second niveau.

Il savait aussi, qu'il y avait quelques paragraphes ici et là dans certains livres, qu'il n'avait pas tout a fait entièrement saisi et bien expérimenté. Cependant ces petits manquements n'étaient pas suffisamment importants pour ne pas réussir sa première année scolaire.

De plus, il avait acquis bien des connaissances, lors d'échanges qu'il avait eu avec ses deux amis et ses confrères de classe. Des connaissances qu'il ne pensait pas acquérir initialement.

Jé Tudy se disait être, un Être libre,que sa Vie était Sienne et qu'en conséquence qu'il pouvait modifier en cours de route le scénario prévu initialement dans son plan et ce en autant que les modifications qu'il y apporterait, n'ailles pas à l'encontre de son but  premier à savoir, son perfectionnement dans le but d'obtenir la Maîtrise de son Art.

Je l'ai même déjà entendu dire que la Vie' c'est comme sur la route, s'il y a des obstacles imprévus, l'on doit alors apporter les correctifs qui s'imposent, tout comme le fait tout bon conducteur. De même, s'il y a des choses intéressantes à voir, pourquoi ne pas s'y arrêté si nous pouvons le faire, cela ne fera que de nous enrichir d'autant!  

Que fait donc notre ami Jé Tudy juste avant de traverser l'Océan pour revenir sur le nôtre?

Eh bien, lorsque je l'ai rencontré en rêve, Jé Tudy me confia, que    sur ce continent-là, on y reçoit toutes sortes de nouvelles idées qui attendent d'êtres cueillies par l'Un de Nous.

Quand l'Une de celles-ci nous attire, Elle devient Nôtre. Dès lors, Elle vous habite, Elle vie en vous et désire prendre forme. Vous y penser, c'est-à-dire que vous commencer à lui donner une forme de pensée, tout comme l'écrivain le fait, lorsqu'il couche sur papier ses pensées à propos de l'idée qu'il a retenue. Puis, au fur et à mesure qu'il progresse dans sa mise en scène, il donne de la Vie à chacune d'Elle par ses sentiments.

Chacune des pensée à qui il a été donné la Vie, est devenue une partie vivante, unique et entière de l'idée Première

Chacune l'est devenue ….(Vous).  Oh! Là! Là! On y reviendra plus loin dans cet article.

C'est vraiment fabuleux sur ce continent-ci me dit-il. Dès qu'on pense à un endroit, on y est instantanément déplacé. On dirait que le temps et l'espace non pas d'existence et lors qu'on désire une chose, elle se matérialise instantanément. Ici sur ce continent on est la Vie elle-même en mouvement. C'est difficile à décrire avec des mots, ça se vit. J'y ai donc vu et vécu, aux cours de mes vacances, des expériences extraordinaires et si fantastiques que j'ai réellement hâte à mes prochaines vacances!

La période de vacances terminée, celui que l'on connait sous le nom de Jé Tudie se prépare en vue de son retour ici de ce côté de l'océan afin d'y poursuivre ses études.

L'heure est venue, ses amis l'attendent à l'école.  

Il dit maintenant s'appelé cette fois-ci, Jesuis le Pot. Quel drôle de nom!  

Il nous mentionne que lorsqu'il est arrivé chez-lui de l'autre côté de l'océan, qu'il n'avait plus la même vision des choses. Je percevais des choses qui semblent-ils existaient avant mais dont, je n'avais pas encore pris conscience.

C'est drôle, ma vision sur le continent situé là-bas est si différente d'ici. Ici, on dirait qu'ici tout se perçoit plutôt par l'extérieure, d'une façon linéaire et séquentielle et que tout semble séparé. Là-bas, la vision s'effectue plutôt de l'intérieur. C'est comme si, lorsqu'on  regarde une chose qu'on ne la regarde pas vraiment, on la devient et tout est uni et interdépendant. C'est difficile à décrire avec des mots, ça se vit.

Là-bas, j'y ai donc vécu des expériences si extraordinaires et merveilleuses, expériences que je n'aurais jamais pu vivre, si au préalable, je n'avais accepté de quitter le continent, de traverser l'océan pour venir ici sur  ce continent.

C'est pourquoi, que suite aux résultats sensationnels obtenus là-bas, j'avais si hâte de revenir ici, pour y poursuivre mes études.

Quand j'aurai acquis et expérimenté ici, tout ce qui doit l'être au sein de cette école, j'obtiendrai si on peut-dire mon diplôme et là, je repartirai chez-moi et normalement, je ne devrais pas y revenir à moins que ce ne soit pour y réaliser une tâche particulière.  

Quand je retournerai de l'autre côté j'examinerai alors à nouveau, quelle idée il me tentera de mettre en forme sur un autre continent dont je ne connais pas encore la destination.

En tenant compte, comme mentionné tout à l'heure des résultats obtenus de l'autre côté et ce à la suite de ma venue ici et de mon enthousiasme, mes Amis de l'autre côté qui sont de bons conseils, m'avaient fortement suggéré de revenir terminer mes études ici, pour y développer tout le potentiel qui pouvait l'être ici. C'est le pourquoi de mon retour.

Dès son retour à l'école, lui qui l'an dernier venait de compléter sa première année, que penseriez-vous si on l'avait placé en sixième année, ou si on avait placé des élèves de sixième en seconde année?

Cela aurait été et vous serez sans doute en accord avec moi, inacceptable, inconcevable dans les deux cas et ce sans doute pour les mêmes motifs que moi, à savoir :

Que pour celui qui vient de terminer sa première année, le fait pour lui, de se retrouver en sixième année et d'essayer d'assimiler le contenu de ces cours, aurait été pour lui quelque chose d'impossible à réaliser. Dans cette classe, il se serait senti complètement dépassé et perdu et avec raison et ce étant donné qu'il ne possédait pas tout simplement, le pré requis et qu'il ne serait tout simplement pas à sa place. En d'autres mots, le contenu de ces cours, ce serait pour lui comme on le dit, du chinois. De plus, sans être prophète, nous sommes assurés d'avance qu'il perdrait son année scolaire et serait démotivé, vous me suivez!

Dans le second cas, l'élève qui normalement devrait se retrouver en sixième année et qu'on aurait placé en deuxième. Pour lui, cela serait aussi inacceptable car le contenu de ces cours il le possédait déjà depuis fort longtemps. Il risque donc de s'ennuyer à très court terme, et de plus par sa présence il fera perdre du temps  aux autres car il n'est comme dans le premier cas, tout simplement pas à sa place et lui aussi perdrait également son année scolaire et son enthousiasme, vous comprenez!

Conservez ces deux cas en mémoire, car ils seront fort utile pour des comparaisons que nous réaliserons un peu plus loin dans cet article.

Poursuivons.

Donc, de retour à l'école, Jesuis le Pot s'y retrouve dans une nouvelle classe au second étage, avec un nouveau professeur, de nouveaux élèves, de nouvelles matières à apprendre mais il manquait, bien oui, l'un de ses deux amis soit, Jai Dufun.

Je me précipite donc vers mon amie que je reconnus comme ayant été Ella Lajoie pour lui demander, qu'est-il advenu de Jai Dufun?

Ella me répondit, tu n'as pas su! Eh bien tu sais, l'an dernier on a eu beaucoup de plaisir avec lui, on a bien rit ensemble. Cependant, étant donné qu'il n'a pas beaucoup fait d'efforts pour apprendre et qu'il était plutôt du  type rêveur, eh bien! il n'a pas assimilé assez de savoir et de connaissances pour pouvoir entreprendre sa seconde année.   

Il a été jugé par la direction, que pour lui, en tenant compte de ses acquis, qu'il serait plus acceptable pour lui, qu'il reprenne sa première année plutôt que de lui permettre de passer en deuxième. Notre ami, après mûr réflexion, compris sa situation, et accepta de reprendre son année. Il comprenait très bien qu'il n'était pas de par sa nature, de prendre comme on le dit, des bouchées doubles. Il comprit également que son année serait plus facile, dû à ses acquis antérieurs, tu comprends?

Je lui en ai parlé avant de venir ici et il désire aussi que nous poursuivions de se rencontrer en dehors des heures de classe car, ensemble nous avons bien du plaisir. Bien alors! Si c'est mieux pour lui, qu'il  en soit ainsi! Ce qui importe dans le fond c'est qu'il soit notre ami, n'est-ce pas!

Tout à fait d'accord!

Poursuivons donc notre petite histoire.

Vous souvenez-vous, lorsque vous fréquentiez l'école, qu'au début de chaque nouvelle année scolaire, que nous passions en revue tout ce que l'on aurait dû normalement acquérir au cours de l'année précédente.

Ce qui nous avait pris un an à  acquérir, nous en faisions le tour, en très peu de temps.    

Pourquoi?

Tout simplement, parce que toute ces matières, que nous avions acquises l'année précédente, étaient pour nous du, déjà vues. Vous comprenez?

De plus, vous remarquerez aussi que, pour toutes matières dont nous n'avions pas entièrement assimilé le contenu, que nous en étions toujours au même point au niveau de notre savoir et de notre compréhension!

C'est pourquoi, qu'en début de chaque année, il y a nécessité de révision des matières de l'année antérieure et ce afin de permettre aux élèves et au professeur de savoir, si oui ou non, l'on avait acquit toutes les données qui sont requises pour gravir aisément, le nouvel échelon de notre apprentissage.

Advenant, qu'une déficience ne soit pas comblée, vous êtes si on peut dire handicapé, car il vous manque et il vous manquera toujours ces données qui ne sont pas présentes dans votre mémoire.

Prenons l'exemple suivant.

Si vous écrivez à un ami et que vous êtes convaincu qu'à l'école, vous ayez appris toutes les lettres de l'alphabet mais que, lorsque le professeur a enseigné qu'il y avait aussi un ( Y ) dans l'alphabet et que vous pendant ce temps vous ayez eu, comme on dit, la tête ailleurs (ou pour toutes autres motifs) alors, cela aura pour conséquence, qu'ignorant au niveau de votre savoir que le ( Y ) existe au sein de l'alphabet, vous écrirez  donc, le mot pays et lys comme ceci, (pais, lis). Alors, lorsque votre ami vous lira,il ne comprendra tout simplement pas ce que vous vouliez lui communiquer et ce, étant donné que les mots (lis et lys) de même que les mots (pais et pays) ne veulent tout simplement pas dire la même chose. Vous saisissez!

Poursuivons.  

Notre élève dont le nom au cours de cette deuxième année est: Jesuis Lepot aime toujours l'école et complète donc avec succès chacune de ses années du primaire, du secondaire et ses études supérieurs. Entre chacune de ses années, il est toujours retourné chez lui, là-bas de l'autre côté de l'océan pour y vivre toujours des expériences de plus en plus grandioses et passionnantes.

De ses retours de voyage il ramenait toujours de nouvelles idées à expérimenter qui étaient plus sublimes les unes que les autres. Ça bouillait de Vie en lui, il pétait le Feu, comme on dit!

Cette Vie, qu'il ressentait en lui et qui est en nous, désire s'exprimer et c'est par et à travers nous qu'elle peut prendre forme et s'extériorise. C'est pourquoi Jesuis Lepot était toujours empressé de revenir mais cette fois-ci, c'était il l'espérait, pour terminer sa dernière année d'étude au sein du système éducatif et y obtenir enfin son diplôme.

Étant motivé, comme il l'a toujours été au cours des années antérieurs, Jesuis Lepot réussit donc, au cours des innombrables années venus sur ce continent, à acquérir ce qui lui manquait en savoir d'une part et d'autre part en expérience pour enfin avoir la parfaite maîtrise de son Art.

Y étant parvenu, son diplôme était donc pour lui un fait acquis.

Son cycle d'incarnations ici sur ce plan de la 3D est terminé. Il pourra donc à partir de maintenant exercer son Art là où il le choisira. Il est devenu comme on dit, un musicien accomplit.

Entendez-vous ses notes uniques et parfaites au sein de la grande symphonie de la musique des sphères?

 

Sur son Diplôme, il y était inscrit en lettre d'Or

 .

Nous Maîtres et Membres de l'École De la Vie

 Au sein du Plan de la Troisième Dimension  

 Attestons que Jesuis Lepot

A

Atteint avec Mention

 La Maîtrise De son Art. Il est Parvenu À Une Telle  

Conscientisation,  Qu'il peut en tout temps Le manifester  Là où il

Est

 

Pot, à la suite de l'obtention de son Diplôme, rendit hommages et remercia tous ceux et celles qu'ils l'on accompagné au cours de sa dernière  incarnation. Puis ses Salutations effectuées, le Cœur débordant de Contentement, de Paix, de Joies et d'Amour, reprit la route pour son retour à la Maison.

(À suivre)

Bonne Réflexion!

-0-0-0-

Clasim,Québec,canada  

 


21/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres